Tuesday, March 13, 2007

Le débat des chefs

Coup de coeur à André Boisclair
Pour la maîtrise de soi dont il a fait preuve ce soir, pour son éloquence, pour la clarté de ses propos et surtout, pour la pertinence et la précision de ses questions.

Coup de gueule à Jean Charest
Pour son obsession à défendre un bilan désastreux plutôt que de nous démontrer en quoi son parti puisse mieux représenter l'ensemble des Québécois. Pour son obsession aussi à critiquer l'ancien gouvernement péquiste; preuve que le programme actuel du Parti québécois est irréprochable.

Coup de gueule à Mario Dumont
Pour son manque de sérieux évident, incapable de répondre aux interrogations d'André Boisclair. Et pour cette bourde, au sujet du viaduc de la Concorde, laissant planer l'idée que le gouvernement ait sciemment négligé d'assurer la sécurité publique.

Coup de gueule à certains journalistes
Pour, encore une fois, faire preuve de mauvaise foi. Mario Dumont, gagnant ? M. Marissal, M. Auger, vous y croyez vraiment ? Permettez-moi de rigoler un peu...

Coup de coeur à Patrick Lagacé
Pour son intégrité et pour ouvrir grande sa porte aux débats publics d'opinions.

Coup de coeur à Radio-Canada
Pour son équité quant à la visibilité qu'elle offre aux blogueurs, toutes allégeances politiques confondues.

3 comments:

brem said...

Boisclair a gardé son calme?!?!

Il avait l'air d'un fou furieux. Super sérieux, coupe la parole à tout le monde, ne veux pas entendre les réponses, s'acharne sur les questions qu'il pose.

Ouf.

Émilie said...

Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse. Attaquer et répéter ne veut pas dire perdre son calme. Il y en a qui le pensent, on dirait. :p

benc_academie said...

Je ne suis pas d'accord. Ils ont tous eu des bon et mauvais coup. Boisclais a empiété sur le temps de tous le monde.

Ce n'est pas un ange, tu sais ;)

 

© 2007 Modèle conçu et réalisé par Fannie